En bleu pour l'autisme : à Lyon, c'est le palais de justice, un peu tard pour Tim !

Publié le par Moscillo Sylvie

Dès la tombée de la nuit, le Palais de justice sera éclairé en bleu pour relayer la campagne Light it up blue, instaurée par les Nations Unies.

 

La justice Lyonnaise en train de changer de regard sur le handicap ?


Parce que tout le monde se rappelle bien de ce jeune Timothée, qui fête ce jour même ces 17 ans ... bien loin de Lyon, bien loin de la France.

Ce jeune Tim, autiste, discriminé par son collège de Lyon qui lui a refusé de l'accueillir le jour de la rentré de septembre 2014.

Tim déscolarisé pendant des mois, sans solution, à charge de sa famille (Maryna, la maman et Jean-François, le beau-père qui l'élève depuis 11 ans).

Alors, la justice Lyonnaise c'est emparée de cette histoire :

Maintes procédures, appels, pour aboutir à une décision d'arracher Tim à sa famille pour le placer chez son père biologique qui lui, est d'accord d'institutionnaliser son fils.

Tim, orienté de force dans un Institut Médico Social (IME) par la justice Lyonnaise (avant qu'elle ne s'éclaire en bleu pour l'Autisme).

Après quelques jours en IME, Tim finira en Hôpital psychiatrique, sous contention physique et médicamenteuse.

L'ONU, par le biais d'un communiqué de presse, sommera la France de cesser avec de telles pratiques qui portent atteinte à la dignité de Tim et demandera que soit mis un terme à cette hospitalisation.

La maman de Tim fera alors, dés sa sortie, un ultime recours (auprès de la justice Lyonnaise toujours pas en bleu) pour que son fils lui soit rendu afin d'éviter une nouvelle hospitalisation. Refus de la juge des enfants qui persiste avec ses préjugés sur l'autisme et pense que les traitements psychiatriques sont nécessaires à Tim.

Maryna, ne voyant pas d'autre alternative, s'est réfugiée en Irlande avec Tim. Jean-François et leur fille les ont rejoints par la suite.

L'Irlande scolarise Timothée, le prend en charge. Par contre, je ne sais pas si elle éclaire ses monuments publics en bleu le 2 avril.

On aurait pu croire à un nouveau départ, mais c'était sans compter sur l'acharnement de la justice française qui veut "soumettre" la mère à ses décisions, aussi discriminantes soient-elles.

Jean-François a été arrêté mi-décembre alors qu'il était revenu en France quelques jours puis mis en examen pour complicité. Il est placé sous contrôle judiciaire, donc assigné à domicile en France. La justice espère que cela infléchira Maryna.

Maryna, quant à elle, fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen qui demande son extradition (mais pas celle de Timothée ?). Sous contrôle judiciaire, elle ne pourrait en tout état de cause revenir en France tant que le jugement Irlandais ne sera pas rendu.

19 mois que cette famille subit cet acharnement, cette destruction. Mais ça, c'était avant que la justice Lyonnaise se mette en bleu pour l'autisme !

Gageons qu'après cette journée mondiale de sensibilisation à l'autisme, après s'être revétue de bleu, la justice Lyonnaise va porter un autre regard sur l'histoire de Tim.

Peut-être va t-on comprendre que les enfants autistes sont avant tout des enfants, avec les mêmes droits que n'inporte quel enfant, notamment celui d'aller à l'école, celui de vivre dans sa famille, celui de vivre dans un état qui le protège contre toutes atteintes à sa dignité, à son intégrité phisique et psychique, celui de ne pas être attaché par les pieds et les mains plus de deux jours durant ....

Rien de très compliqué pour faire la lumière sur cette affaire mais peut être fallait-il à la justice Lyonnaise un filtre bleu sur ces façades...

En espérant que ce nouvelle éclairage permette à la justice Lyonnaise de laisser cette famille en paix afin qu'elle puisse se reconstruire en Irlande, se reconstruire de 19 mois d'acharnement sans nom ... pour ne pas reconnaître ses erreurs, sa méconnaissance de la Convention Internationnale des Droits des Enfants et ses préjugés sur le handicap.

Nous n'oublions pas Tim et lui souhaitons un très heureux anniversaire. Nous n'oublions pas sa famille Maryna, Jean-François et Daria.

Nous n'oublierons pas non plus que maintenant, la justice Lyonnaise est sensibiliée à l'Autisme !

Commenter cet article