Agissons avant qu'il ne soit trop tard ...

Publié le par Collectif contre l'article 21 bis

Agissons avant qu'il ne soit trop tard ...

Le 16 novembre sera vu à l'Assemblé Nationale un article additionnel à la loi du 11 février 2005, l'article 21bis.

 

Ce texte permettrait aux MDPH de proposer, en plus du Plan Personnalisé de Compensation, un deuxième plan, le PAG (Plan d'Accompagnement Global) si la MDPH considérait que le PPC risque de ne pas pouvoir être réalisé.

Ce PAG proposerait une orientation qui ne serait plus guidée par rapport au choix et aux besoins mais en fonction des ressources que l'on pense pouvoir mobiliser, des places disponibles.

Alors on imagine bien les délais de traitement des dossiers si les MDPH, déjà dépassée, se mettent à faire double travail.

On imagine les dérives … si on arrive pas à faire appliquer une notification de décision qui ouvre un droit opposable ce qu'il adviendra quand nous auront plusieurs réponses possibles, où chacun se rejettera la balle et où finalement, on ira là où on veux bien de nous.

Nous pouvons tous envoyer à nos députés une lettre témoignant de nos difficultés au quotidien et demander qu'ils ne votent pas ce texte.

Modèle de lettre à compléter de vos témoignages :

Publié dans Mobilisation

Commenter cet article

Elisabeth 11/11/2015 17:53

bizarrement, un des députés de mon arrondissement à Paris n'est pas dans la liste sur le wiki... j'encourage tout le monde à vérifier les dernières données pour toucher les bonnes personnes

MARIOT 11/11/2015 17:51

Les pires maltraitances que l'on peut faire à une personne atteinte d'autisme sont de ne pas l'éduquer, de ne pas l'instruire à l'école et de la laisser croupir dans son autisme dans les établissements d'obédience psychanalytiques. " On attend de la politique qu'elle se fasse éducative pour édifier une société de raison, déterminer à combattre les pratiques sociales qui, de manière plus ou moins larvée, négligent ou marginalisent les personnes handicapées.Mais nombre de manquement provient d'un conflit entre l'attention, le discourt, on ne dit pas clairement ce qui est visée et l'on ne fait pas ce qui est annoncé" Citation de Charles CARDOU