Aide individualisée, aide mutualisée

Publié le par Moscillo Sylvie

 

2 modalités d'intervention des AESH

 

L'aide individuelle et l'aide mutualisée constituent deux modalités de l'aide humaine susceptible d'être accordée aux élèves handicapés. Un même élève ne peut se voir attribuer simultanément une aide mutualisée et une aide individuelle. Ces aides sont attribuées par la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie) et intégrées dans le PPS (plan personnalisé de compensation du handicap).

La commission se prononce sur la base d'une évaluation de la situation scolaire de l'élève handicapé, en prenant en compte notamment son environnement scolaire, la durée du temps de scolarisation, la nature des activités à accomplir par l'accompagnant, la nécessité que l'accompagnement soit effectué par une même personne identifiée, les besoins de modulation et d'adaptation de l'aide et sa durée.

Décret. n° 2012-903 du 23 juillet 2012 Art. D. 351-16-1

 

L'aide individualisée

 

L'aide individuelle a pour objet de répondre aux besoins d'élèves qui requièrent une attention soutenue et continue, sans que la personne qui apporte l'aide puisse concomitamment apporter son aide à un autre élève handicapé. Elle est accordée lorsque l'aide mutualisée ne permet pas de répondre aux besoins d'accompagnement de l'élève handicapé.

Le nombre d'heures d'aide attribuées est précisée sur la notification de la MDPH.

Les missions principales de l'AESH sont précisées sur la notification.

Décret. n° 2012-903 du 23 juillet 2012 - Art. D. 351-16-4

 

L'aide mutualisée :

 

L'aide mutualisée est destinée à répondre aux besoins d'accompagnement d'élèves qui ne requièrent pas une attention soutenue et continue. Art. D. 351-16-3

L'aide mutualisée accordée à un élève lui est apportée par un assistant d'éducation (...). Cet assistant d'éducation peut être chargé d'apporter une aide mutualisée à plusieurs élèves handicapés simultanément.

Le nombre d'heures n'est pas précisé sur la notification.

Les missions principales de l'AESH sont précisées sur la notification.
Décret n° 2012-903 du 23 juillet 2012 - Art. D. 351-16-2
 

Commenter cet article